Welcom in my crazy world

Le monde est dingue, et moi je le suis encore plus. Viendez, viendez

08 septembre 2007

Comme promis des photos Mexique. (Teotihuacan)

Teotihuacán est un nom nahuatl signifiant « le lieu où les hommes deviennent des dieux ». En effet, selon une légende, c'est l'endroit où les dieux se réunirent pour créer les hommes.

Pyramide du Soleil

Pyramide du Soleil

La construction de la cité commença vers -300, la Pyramide du Soleil fut achevée en -150. La cité connut son apogée entre 150 et 450 de notre ère. Elle était alors le centre d'une civilisation importante. La cité recouvrait 30 km² et abritait une population de plus de 150 000, voire 200 000 habitants. Teotihuacán était un important gisement d'obsidienne et un lieu d'échanges avec les autres entités politiques de Mésoamérique, notamment pour le commerce du jade, du copal, de l'onyx, de la résine aromatique de la côte du golfe du Mexique ou des plumes caudales du quetzal venues du pays maya.

La principale avenue centrale de la cité, l'« Allée des morts » (Miccaohtli en nahuatl), est aujourd'hui encore bordée d'une architecture cérémoniale impressionnante, comprenant les immenses Pyramide du Soleil (la deuxième plus importante pyramide du Nouveau Monde après la Grande Pyramide de Cholula) et Pyramide de la Lune, le Temple de Quetzalcoatl ou Temple du Serpent à plumes et de nombreux palais et temples de moindre importance.

Pyramide de la Lune

Pyramide de la Lune

Les Aztèques nommèrent ces pyramides d'après leurs propres croyances mais la Pyramide du Soleil était en réalité dédiée à Tlaloc et est bâtie sur une grotte, probablement sacrée. Le contenu de cette grotte fut malheureusement dérobé, peut-être dès l'époque pré-hispanique. La Pyramide de la Lune était dédiée à l'épouse de Tlaloc, Chalchiuhtlicue, et servait également de lieu funéraire pour les personnes importantes de la cité.

Malheureusement, aucun texte non idéographique de cette ville n'existe ou a existé. La cité est toutefois mentionnée sur certains monuments mayas, montrant que la noblesse de Teotihuacán voyageait et contractait des alliances matrimoniales avec les potentats locaux jusqu'à la région du Honduras actuel. Des glyphes mayas font référence à un individu surnommé par les historiens la « Chouette lanceuse de lance » et qui serait un empereur de Teotihuacán ayant régné près de 60 ans et qui aurait imposé ses parents comme rois de Tikal et Uaxactun à l'emplacement actuel du Guatemala. La plupart de ce que l'on peut savoir de la civilisation de Teotihuacán vient des peintures murales qui ornent le site et d'autres, telles les peintures murales de Wagner, qui se trouvent dans des collections particulières.

On croyait initialement qu'aux alentours des VIIe-VIIIe siècles, la ville avait été mise à sac et brûlée par des envahisseurs, probablement des Chichimèques. Cependant, des fouilles plus récentes semblent indiquer que l'incendie de la cité s'est limité aux structures et habitations associées avant tout à la classe dirigeante. Les taudis et les districts plus pauvres ne furent presque pas touchés. Beaucoup affirment désormais que c'est la preuve que l'incendie a été provoqué par une émeute à l'intérieur de la ville et que la théorie de l'invasion est faussée. En effet, comme les premiers travaux archéologiques se sont focalisés sur les palais et les temples, lieux fréquentés par les élites, et que tous ces sites montraient des traces d'incendie, les archéologues en ont conclu que l'ensemble de la cité avait brûlé. Cependant, il apparaît à présent que la destruction de la cité s'est limitée aux symboles du pouvoir : certaines statues semblent avoir été méthodiquement détruites et leurs fragments dispersés.

En revanche, les défenseurs de la théorie de l'invasion s'appuient sur des peintures murales de Cacaxtla, une cité rivale, dans laquelle on a trouvé une peinture de bataille représentant le glyphe de Teotihuacán sur une pyramide en flammes, symbole d'une cité conquise en Mésoamérique. Cela voudrait dire qu'il y eut une attaque contre Teotihuacán menée par les habitants de Cacaxtla. Cependant il n'était pas rare à l'époque que des potentats s'attribuent faussement une victoire.


IMAG3006


IMAG2987

IMAG3038



Posté par jamesdu75 à 18:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire